Histoire du bain tourbillon

Si les baignoires existent depuis près de 4 millénaires (la première baignoire date généralement de 1700 av. J.-C. dans la Grèce antique), il faut attendre la seconde moitié du XXe siècle pour voir le premier jacuzzi en service. Comme c’est souvent le cas avec les inventions marquantes de l’époque, sa conception était aléatoire.

Les baignoires jacuzzi : un peu d’histoire
La famille Jacuzzi, d’origine italienne, s’installe en Californie vers 1917 et se consacre principalement à la conception et à la construction de pompes pour l’irrigation des champs, d’hélices d’avions et de ventilateurs (dont le ventilateur Frustifugo, qui en hiver soufflait de l’air chaud sur les cultures pour empêcher le gel) qui connaissent également un succès considérable.

Lorsqu’une forme grave de polyarthrite rhumatoïde a frappé Ken, le plus jeune fils de Candido Jacuzzi, ce dernier, profitant de sa remarquable inventivité et de ses talents d’ingénieur, s’est mis au travail pour trouver un remède qui pourrait soulager la souffrance du jeune homme. Constatant que les traitements d’hydrothérapie coûteux et exigeants que Ken a subis à l’hôpital avaient un effet bénéfique, il a inventé un appareil qui pouvait fonctionner à la maison. C’est ainsi qu’est né le J-300, une pompe immergée qui introduisait de l’air dans la baignoire, effectuant un massage bénéfique et relaxant sur le corps immergé.

Ce n’est qu’en 1968 que Roy Jacuzzi décide de transformer l’intuition utile de Candido en un projet industriel, en démarrant la production du premier modèle de baignoire à remous avec buses intégrées.

Si au départ l’hydromassage était un produit exclusif que seule la haute société pouvait se permettre, au fil des ans, d’un rêve interdit de générations entières, il deviendra un produit de plus en plus populaire, grâce à une réduction significative des coûts.

Jacuzzi, qui est encore aujourd’hui l’une des entreprises de référence, n’a cessé d’améliorer la technologie et le design de ses baignoires, en créant des projets originaux et très imités, tels que les mini-piscines extérieures, l’hydromassage par airlpool (où les buses ne sont pas sur les côtés de la piscine mais au fond) ou le brevet shiatsu qui comprend deux rangées parallèles de 32 petites buses s’étendant sur le cou qui ont un effet comparable à la pression des mains du masseur.

Baignoires à remous Teuco
Parmi les autres entreprises qui ont marqué l’histoire de l’hydromassage, il ne faut pas oublier Teuco, qui a été la première à commercialiser un type de jets utilisés uniquement à des fins thérapeutiques : le modèle Hydrosonic, ou un massage ultrasonique qui, associé à l’hydromassage, facilite le drainage lymphatique en combattant efficacement la cellulite et améliore le métabolisme cellulaire. Un autre brevet exclusif de cette société est l’Hydrosilence, un système hydroélectrique qui réduit les émissions sonores de 70% par rapport aux réservoirs standards.